CBL Récupération de Données

01.76.74.77.35 | Laboratoires

Notre succès de récupération de données

La réelle question n'est pas de savoir " si " une perte de données peut arriver, la question est de savoir " quand " elle se produira.

La Société CBL a sauvé les Ecologistes responsables de la préservation et du développement de la forêt tropicale du Costa Rica en récupérant leurs précieuses informations scientifiques.

Qui peut se vanter d’avoir voyagé dans la région bio diversifiée la mieux préservée de notre planète, la Réserve Biologique de Durika au Costa Rica, sait qu’elle représente 8500 hectares de forêts tropicales primaires et secondaires, administrées par la Fondation pour la Conservation de la Réserve Biologique Durika, appelée localement la “ Fondation Durika “.

La Fondation est située près de Buenos Aires et, est une communauté autonome composée d’une trentaine de personnes qui vivent en permanence à 1650 mètres d’altitude, pour aider à la conservation, la protection de cette forêt et à lutter contre l’impact négatif des pratiques agricoles modernes sur le paysage montagneux, vital pour l’existence du peuple d’autochtones les “ Cabécar Bribri “, pour l’environnement et le patrimoine du pays.

Pour de nombreux individus, se rendre dans ces régions éloignées du monde, semble irréalisable. Toutefois, par le biais d’Internet, de nombreux touristes peuvent s’aventurer dans ces endroits exotiques et retirés, poussés par l’esprit d’aventure ou simplement pour prendre de jolies photos. Le Réserve Biologique Durika est l’une de ces destinations où des images exceptionnelles et de toute beauté ont aidé a la faire découvrir au monde.

A travers les recherches réalisées par les personnes de la Réserve Biologique Durika et les visiteurs de cette collectivité, une vaste gamme de la flore et la faune, auparavant inconnue et non répertoriée a été recueillie depuis ces cinq dernières années ou a élu domicile à Durika.

Alors qu’une partie de la communauté est autonome et utilise des sources d‘énergies alternatives, l’autre tire parti des technologies modernes comme les ordinateurs portables sur lequel sont cataloguées les images de la flore et la faune prélevées par les chercheurs et les visiteurs. Lorsque Eugenio García López, biologiste et écologiste de la Fondation Durika, n’a plus pu accéder aux fichiers stockés sur le disque dur externe de son ordinateur portable, il en fut désespéré.

“Les photos sauvegardées sur le disque dur externe endommagé représentaient des centaines d’heures de recherches biologiques dans la forêt tropicale, ou des photographies prises pendant la randonnée à travers la forêt dense de le jungle où nul n’est probablement jamais allé auparavant.

La Fondation sait, que la plupart de ces photographies représentent la seule preuve scientifique de la découverte de nouvelles espèces végétales et animales susceptibles d‘être en voie de disparition. Il est important d’en connaître davantage sur ces espèces afin que nous puissions leur offrir une meilleure protection. “

De retour à son domicile, sur la colline de l‘éco-village, Eugenio García Lopez se fait du soucis pour ses données inaccessibles contenues sur le disque dur. Il envoie un e-mail à son ami canadien, Warren Goldblatt, qui est membre des Amis de Durika, une organisation à but non lucratif qui soutient le travail entrepris par cette communauté Durika. Warren Goldblatt, professeur de lycée, conseille à Eugenio García Lopez de lui envoyer le disque dur endommagé et qu’il allait tenter de faire récupérer ses données par une compagnie qui lui avait été conseillée.

Eugenio García Lopez envoya son disque dur endommagé à Goldblatt au Canada. Le disque dur arriva dans les Laboratoires de la Société CBL Data Recovery, dans la banlieue de Toronto, après avoir parcouru 3800 kilomètres. Eugenio García Lopez et la Fondation Durika avaient désespérément besoin de ces données. Des données qui dépendaient du succès de la récupération des photos et des documents contenus sur le disque dur endommagé.

“Nous représentons la seule autorité policière dans toute la région et nous faisons souvent face à toutes sortes de mésaventures comme des braconniers, des incendies de forêt et la déforestation, entre autres”, déclare le Pr. Lopez. “Beaucoup de photographies peuvent servir de preuve si des délinquants sont poursuivis par la justice et convoqués devant le tribunal. Ces photographies sont d’une importance cruciale pour nous, afin de pourvoir traduire les auteurs de préjudice en justice. “

Une fois dans la salle blanche de la Société CBL, un technicien a ouvert le disque dur externe et a évalué le support. Les têtes de lecture/écriture du disque dur ont été endommagées ce qui avaient empêché le Pr. LOPEZ d’accéder à la lecture de ces inestimables données, la masse d’information assemblée par les membres et les visiteurs de la Fondation Durika.

La détérioration physique des têtes de lecture/écriture est très courante lorsqu’un disque dur subit un choc ou lorsqu’il est secoué. Les têtes de lecture ont été remplacées et le disque dur a retrouvé une stabilité permettant ainsi au technicien d’extraire et de copier les données binaires brutes du disque endommagé sur un autre disque dur neuf. Lorsque la reconstruction de la structure des fichiers et des dossiers est terminée, un examen de contrôle de la qualité et de la cohérence des données se déroule avec succès. D’innombrables fichiers photos (jpeg) défilent sur le nouveau disque dur d’ Eugenio García Lopez.

La Société CBL est fière d’avoir encore une fois aidé et sauvé un client désemparé.

“Nous travaillons avec les communautés autochtones qui vivent au sein de la Réserve Biologique Durika et nous faisons de notre mieux pour essayer de les aider à sauver et à préserver leurs belles traditions ancestrales. Nous utilisons nos photos pour promouvoir leur culture et leurs traditions auprès d’autres personnes et à les rendre plus forts et plus fiers d’eux-mêmes.

Nous remercions la Société CBL Data Recovery, car grâce à son équipe performante, nous serons en mesure de poursuivre nos efforts en vue de la conservation et la protection de ce merveilleux patrimoine naturel qui appartient aux Costa Ricains et à ses générations futures. “

Les Amis de Durika accueillent les personnes qui soutiennent la Recherche et qui sont intéressées pour aider à préserver la forêt tropicale du Costa Rica. Pour en savoir plus sur la Réserve Biologique Durika, visitez www.friendsofdurika.org ou visitez le Durika communauté en ligne.